10 astuces pour ouvrir son église

Heureux celui qui trouve une église ouverte, il sait qu’il est attendu !

Lorsqu’on attend quelqu’un,  nous faisons des préparatifs : le repas si c’est un diner, la chambre si c’est pour coucher, son cœur ou son esprit si c’est pour un rendez-vous d’amitié ou d’affaire.

Nous sommes dans l’attente de partager notre foi et tout ce qui peut y contribuer. Une église est un lieu où partager sa foi est facile et facilité par tout ce qu’il y a à voir et à contempler.

Encore faut-il que l’église soit ouverte !

Alors voici un déroulement envisageable pour y parvenir.

10 astuces pour ouvrir son église

 

  1. S’adjoindre une ou deux personnes

En Église, il est toujours préférable de ne pas agir tout seul mais de partager ses intuitions afin de vérifier la faisabilité et la cohérence.

 

  1. Choisir le bon moment

Se donner une échéance dans le projet permet de le faire avancer.

Profiter de tel ou tel événement sur la commune (le jour du marché, la fête du village, concert, expo, Journées Européennes du Patrimoine, ….), de l’année liturgique (visite de la crèche avant et après Noël, chemin de croix, mise en valeur de tel ou tel tableau correspondant à l’année liturgique, …) ou encore d’autres événements comme la Nuit des églises (fin juin).

 

  1. Rendre l’église accueillante

La propreté, la mise en lumière, les fleurs fraiches, un fond musical diront aux visiteurs qu’ils sont attendus, que l’on a pensé à eux, quels qu’ils soient et que nous souhaitons que ce cadre spécialement aménagé pour eux les touche et leur donne envie de rester un petit moment et pourquoi pas d’accueillir la présence de Dieu dans leur cœur.

 

  1. Demander conseil et autorisation

Nous sommes dans une institution, l’Église, avec des personnes en responsabilité qui sont les prêtres. Dès le démarrage de votre projet d’ouverture de l’église, il est nécessaire qu’ils en soient informés et qu’ils puissent se réjouir de cette information.

Nous sommes dans un pays organisé. L’église appartient à la commune et il est normal d’informer de maire de ce projet.

Le curé comme le maire auront sûrement des questions et des idées à partager.

 

  1. Ouvrir la porte et que cela se voit

Il ne suffit pas que la porte soit déverrouillée si vous voulez que les gens pénètrent dans l’église. Il faut que cela se voit soit par un entrebâillement de la porte soit par un panneau qui signale cette ouverture.

 

  1. Valoriser les « richesses »

Toute église possède des richesses. Elles ont toutes la plupart des espaces symboliques communs : une porte, une nef, des piliers, des fonts baptismaux, un autel, un ambon, un crucifix, des vitraux, un clocher, ….Plus des œuvres d’art.

Veillons à ce que l’objet soit bien mis en valeur. Parfois ce sera par un éclairage, un petit cartel explicatif et parfois ce sera plutôt par un dépouillement qui le mettra mieux en valeur. Par exemple en écartant les chaises autour du baptistère.

Si un objet de valeur est disposé dans l’église, nous veillerons à ce qu’il soit bien sécurisé (scellé ou mis à distance) . De préférence on le laissera visible. S’il n’y a pas d’autre solution, on le mettra à l’abri et on le sortira lors des grands événements. Voir aussi la conservation et entretien des objets liturgiques

 

  1. Encourager et discerner les événements

Des événements autres que liturgiques comme des concerts ou des expositions peuvent se dérouler dans une église. C’est l’occasion de la faire connaître et de partager les connaissances que nous avons de l’édifice et de ce qui s’y déroule : la prière des chrétiens. Ce sont des opportunités de rencontres qui sont toujours à encourager.

On ne peut pas faire n’importe quoi dans une église. Tout événement doit être digne de la destination de l’édifice. C’est pourquoi on veillera à ce que les concerts et les expositions soient bien conformes à ce qu’on peut attendre dans une église.

 

  1. Multiplier les partenariats
  • Pour la communication : Une église ouverte est à faire connaitre, que ce soit auprès des organismes chrétiens (Mess’info, RCF, …) comme auprès de la commune, des Offices de Tourisme, …
  • Pour la restauration : la Fondation du Patrimoine
  • Pour construire des événements musicaux : Hors saison musicale
  • Pour avoir une démarche écologique : Eglise Verte
  • Pour une démarche caritative : le Secours Catholique, ou autre organisation de solidarité
  • ….
  1. Accueillir dans la foi

L’église est prête à accueillir, les invitations sont faites, alors que nous reste-t-il à faire ? Il nous reste à prier ! Non pas d’abord pour qu’il y ai du monde qui vienne mais pour que notre cœur soir prêt à accueillir comme Jésus nous l’apprend : un cœur ouvert, attentif à l’écoute, disponible à ce que le visiteur est venu chercher : un moment de paix ou de grâce. Les espaces symboliques sont alors des bons médias pour parler de la foi des chrétiens et de leur signification.

 

  1. Être témoin missionnaire

Si la conversation le permet, il saura alors temps de partager ce qui nous habite, la joie de croire et de témoigner de ce que le Seigneur fait pour nous.

 

Heureux celui qui trouve une église ouverte, il sait qu’il est attendu. Voilà la cadre posé pour qu’une expérience spirituelle puisse peut-être avoir lieu en toute liberté. C’est un parcours de foi, de charité et d’espérance offert à tous.

 

Télécharger le pense-bête

 

 

 

N’oubliez pas : affichez les jours et les heures d’ouverture, éventuellement un numéro de téléphone, un site internet où on peut retrouver ces indications. Lorsque l’église est ouverte, faite en sorte que cela se voit : panneau ou porte entrouverte.