actualités

L’importance de l’hospitalité dans l’Église

La Visitation – église Saint-Étienne de Jargeau

Savoir accueillir c’est déjà une très belle tâche, une tâche exceptionnelle. En pratiquant l’hospitalité, on franchit un niveau supplémentaire. Celui qui l’a atteint parfaitement, c’est bien sûr Jésus. Mais vous allez me dire : “Il n’a reçu personne chez lui”. En fait, vous avez raison. Quand jésus dit au lépreux qu’il rencontre sur le bord de la route “Que veux-tu que je fasse pour toi ?” Il présente cette attitude d’accueil qui va au-delà du geste banal. En posant cette question, il considère la personne comme un être qui exprime son désir d’être guérie ou soignée. Il ne lui plaque pas une solution miracle sans lui demander son avis. Il commence par écouter ce que la personne désire au plus profond d’elle-même. Il lui redonne déjà sa dignité.

Une autre image de l’hospitalité selon moi c’est celle de la rencontre de Marie et de sa cousine Elisabeth. Lorsque Elisabeth entend la salutation de Marie venue la voir, elle s’exclame de joie en reconnaissant Marie comme portant le fils de Dieu et s’en suivra  le chant du Magnificat par Marie. Ce que je comprends de l’hospitalité dans cet épisode, c’est qu’il y a un phénomène de résonance entre ces deux femmes qui s’accueillent mutuellement et qui en même temps sont révélées l’une à l’autre comme habitées par l’Esprit de Dieu. Il y a de la révélation. L’hospitalité, c’est une manière de révéler ce qui se vit en chacun de nous et qui demande à grandir.

Alors que signifie pratiquer l’hospitalité lorsqu’on ouvre une église, par exemple ?

C’est déjà prier pour la personne qui va franchir le porche de l’église, qui va oser le faire. Ce n’est peut-être pas une chose facile pour elle. Ensuite c’est l’accueillir comme si elle était déjà , et elle l’est vraiment, habitée par l’Esprit de Dieu. Notre attitude sera d’être attentif à ce qu’elle va nous révélée d’elle-même et qui sera un signe que nous reconnaitrons et qui peut-être même, nous révélera quelque chose sur nous-mêmes !

N’oubliez pas l’hospitalité, car c’est grâce à elle que quelques-uns, à leur insu, hébergèrent des anges » (He 13, 2)

Nous aurions pu citer également Abraham et Sarah recevant les trois anges qui révélèrent à Sarah sa future maternité.

PdB ou Pascale de Barochez, déléguée à la Pastorale du Tourisme du diocèse d'Orléans.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *